La chute de cheveux et l'alimentation

Changements de saison, stress de la vie quotidienne, cosmétiques inadaptés, brushings et colorations à répétition, perturbations hormonales. Nos cheveux subissent des agressions quotidiennes qui les fragilisent et les affinent pour qu’à terme ils finissent par tomber. Évidemment, il ne s’agit pas uniquement de ces facteurs, il en existe d’autres comme l’alimentation qui de nos jours est appauvrie et n’apporte plus en quantité les nutriments nécessaires à la construction de la fibre capillaire.

Découvrez dans cet article comment éviter la chute des cheveux grâce à une alimentation et un complément alimentaire cheveux adapté.

La composition des cheveux

 

Le cheveu est composé à 95% de kératine. Cette kératine est une protéine dite « fibreuse », c’est-à-dire une protéine qui joue un rôle de structure : elle entre dans la composition des tissus de l’organisme et sert de base à la fabrication d’enzymes ou d’hormones. Elle a pour rôle principal un rôle de protection.

La kératine est composée de vitamines du groupe B, d’oligo-éléments, de minéraux et d’acides aminés soufrés. La vitamine B5 limite la chute des cheveux, accélère la pousse et agit sur la protection des cellules, la vitamine B9 agit sur la réparation des cellules et la vitamine B8 stimule la pousse des cheveux. Le zinc protège du stress oxydatif, le fer transporte l’oxygène vers les cellules tout comme le magnésium. C’est indispensable pour stimuler la microcirculation sanguine du cuir chevelu afin d’apporter au bulbe pileux tous les éléments nutritifs nécessaires à la bonne santé des cheveux. Pour finir, la méthionine lutte contre le vieillissement de l’organisme, elle fortifie les cheveux car elle contient du soufre, un élément indispensable à la kératine. L’action de la cystine est couplée à celle du zinc, elle contribue à la synthèse des protéines et du collagène. Elle aide à absorber le calcium, un des facteurs requis pour former le collagène et la lysine stimule la croissance des cheveux.

 

En bref, ce sont des nutriments que vous pouvez retrouver dans l’alimentation et qui entrent dans la composition des cheveux. Lorsque l’apport est insuffisant, que vous avez des carences en vitamines responsables de la chute de cheveux, vos cheveux sont fragilisés, vous pouvez observer une perte de brillance et une perte de masse.

Chute de cheveux

Les pertes de cheveux ne sont pas toujours liées à l’alimentation, en effet, de nos jours nous subissons de nombreuses agressions quotidiennes. Le stress et les dérèglements hormonaux ont leur part de culpabilité. Le cortisol est l’hormone du stress, elle se déclenche lorsque nous sommes soumis à des contraintes quotidiennes. Son rôle est de nous aider à nous préparer à faire face au stress subi. Cependant, lorsque le stress est trop important et constant, il peut devenir chronique et son taux reste trop élevé. Sa sécrétion provoque la rétractation des follicules pileux et des vaisseaux sanguins, la fibre capillaire n’est plus irriguée correctement, les nutriments ne sont donc plus apportés en quantité suffisante et les cheveux deviennent fins, fragiles et à terme, ils finissent par tomber.

 

Puis, nous ne sommes pas tous et toutes égaux, la génétique à son petit mot à dire. Il existe des pathologies génétiques comme l’alopécie par exemple. On l’observe davantage chez les hommes que chez les femmes. C’est en fait, un excès d’hormones mâles : la testostérone, qui accélère la pousse des cheveux et modifie le cycle du cheveu qui se fait en trois phases. La première phase c’est la phase Anagène, une phase de croissance pendant une période pouvant s’étaler sur 2 à 5 années. Puis, avec l’âge cette phase devient de plus en plus courte. La deuxième phase, c’est la phase dite Catagène. Elle concerne seulement 3% de nos cheveux et est assimilée à une phase de « sommeil » puisque le cheveu ne pousse plus. Il reste néanmoins accroché au follicule pileux. La troisième et dernière phase est la phase Télogène. C’est une phase de repos, elle concerne 12% des cheveux. Le cheveu ne pousse pas, il reste attaché à son follicule pendant une période de 6 à 7 mois jusqu’à ce qu’il finisse par tomber et laisser place à la création d’un nouveau cheveu.

 

Dans le cas de l’alopécie, le bulbe se fatigue plus rapidement et finit par s’atrophier et créer des zones de cheveux fins où ils sont moins nombreux. Une fois que le cheveu meurt on peut observer des zones « vides ».

 

Enfin, il y a les troubles hormonaux qui surviennent au moment des cycles menstruels, d’une grossesse, d’un accouchement, d’un allaitement ou au moment de la ménopause. La croissance des cheveux étant liée à l’action des oestrogènes lorsque ces hormones chutent, les cheveux tombent aussi. Prenons l’exemple de la grossesse, tout au long de cette étape de conception, nos hormones travaillent, leur production est augmentée. Grâce à l’oestrogène nous avons de beaux cheveux, soyeux, brillants et lorsque nous accouchons nous perdons tous ces bénéfices. La progestérone et les oestrogènes chutent provoquant une chute de cheveux importante. La plupart des femmes sont concernées par la chute de cheveux au moment de certaines perturbations hormonales et c’est tout à fait normal. Elle est généralement régulée automatiquement au moment de la fin du cycle menstruel par exemple. Cependant, en cas de ménopause, la production d’oestrogènes s'arrête brutalement pouvant provoquer un affinement conséquent de la chevelure. Pour certaines, ils repoussent pour d’autres ce sera la catastrophe. C’est pourquoi il existe des cosmétiques adaptés à cette problématique.

 

L'alimentation

 

Dans un premier temps, vous pouvez changer votre hygiène de vie pour une alimentation équilibrée, saine et variée. Apportez des fruits et des légumes de saison, des aliments riches en vitamines et minéraux pour une assiette en couleur ! Optez pour des glucides complexes plutôt que raffinés, elles contiennent moins de sucres simples et plus de fibres. Selon des études récentes, les sucres raffinés ainsi que les produits transformés provoqueraient des réactions hormonales responsables de troubles capillaires. Nous vous recommandons également de consommer des bons acides gras, riches en omégas essentiels c’est-à-dire qui ne sont pas produits par le corps mais que l’on doit apporter par l’alimentation. Les graines oléagineuses comme les noix, noisettes et amandes, les huiles végétales et les poissons gras sont riches en oméga 3 et 6. Ils ont de nombreuses vertus antioxydantes et hypocholestérolémiantes par exemple. Vous pouvez apporter des protéines végétales ou animales pour leur quantité en acides aminés.

 

 

Les solutions anti-chute

Si l’alimentation ne suffit pas, il est possible de se complémenter. Chez D-LAB nous proposons des compléments alimentaires 100% naturels, sans nanoparticules, sans substances controversées et non testées sur les animaux. Notre objectif est d’apporter tous les nutriments nécessaires à votre organisme hautement dosés et de bonne qualité. C’est pourquoi nous avons développé une gamme cheveux grâce à un comité scientifique pour répondre aux différentes problématiques.

 

Afin de pallier les problèmes de chute de cheveux, notre Absolu de Kératine est idéal pour apporter de la kératine de haute qualité grâce à des molécules de poids différents qui favorisent l’assimilation et permettent ainsi de renforcer la fibre capillaire. Une fois piochées dans le sang, ces plaques de kératine vont s’empiler au niveau du bulbe capillaire pour cimenter la fibre capillaire et réduire considérablement la chute de cheveux. Notre formule contient de la cynatine, un actif breveté, naturel et similaire à celle que fabrique l’homme.

 

Dans le cas d’une chute de cheveux hormonale, notre Programme Masse-Capillaire est la réponse que vous attendiez. Nous vous proposons 3 produits pour une action en synergie sur plusieurs problématiques afin de réduire la chute de cheveux, réguler l’activité hormonale responsable de la chute, réactiver la croissance des cheveux et réoxygéner le cuir chevelu. Grâce à des actifs ciblés vous gagnez en masse capillaire et vous retrouvez un organisme rééquilibré.

 

Nous recommandons 3 mois de traitement pour activer la mémoire cellulaire de vos cheveux sachant qu’un cycle de vie cellulaire est de 28 jours. Vous aurez des résultats plus visibles et sur le long terme.

 

Routine In & Out

 

N’hésitez pas à optimiser votre routine intérieure par une routine extérieure. Choisissez des shampoings doux, naturels et adaptés à votre problématique comme un shampoing anti chute auquel vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang pour stimuler la pousse des cheveux. N’hésitez pas à ralentir la chute des cheveux en massant votre cuir chevelu pendant quelques minutes afin de réactiver la circulation sanguine.


Grâce à tous ces conseils vous pourrez stopper la chute des cheveux, retrouver une belle chevelure pour votre plus grande satisfaction.

Programme masse-capillaire

Chute & Cheveux affinés

Sold out

absolu de kératine

Anti-chute & Réparation

Sold out

Complexe de pousse

Nutrition intense & Activité du bulbe

Sold out

Ecrit le 30.Dec.20 par Sabrina CASTELLI — Mis à jour le 30.Dec.20